top of page
IMG_1894_edited.jpg

RÉSIDENCE À LA STATION UAPISHKA

du 22 septembre au 6 octobre 2024

 

Cohorte 2024 :

Lydia Mestokosho Paradis, Ekuanitshit

Anne-Marie Bouchard, Québec

Boris Dumesnil-Poulin, Chicoutimi

© Catherine Arsenault

PANACHE art actuel, en collaboration avec la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU), invite trois artistes pour une résidence de recherche à la Station Uapishka, une installation d’écotourisme et station de recherche scientifique. Située au-delà du 51e parallèle, à 300 kilomètres de Baie-Comeau, aux abords du lac du cratère Manicouagan et au pied des monts Uapishka (Groulx), la station est opérée en cogestion avec le Conseil des Innus de Pessamit et la RMBMU.

À propos des artistes :

 

Lydia Mestokosho-Paradis, membre de la nation Innue de Ekuanitshit, détient une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Chicoutimi. Durant ses années d’études supérieures, elle a travaillé en collaboration avec la Boîte Rouge Vif en tant qu’agente de liaison pour le projet d’exposition permanente de la maison de la culture innue de sa communauté. Par la suite, elle obtient un diplôme du Musée canadien de l’histoire de Gatineau, car elle y termine un stage offert aux autochtones pour approfondir leurs connaissances liées au domaine muséologique. Ce qui l’a mène à son travail actuel d’agente culturelle à la maison de la culture innue. À travers son emploi et son art, son but est de soutenir la transmission de la culture et de langue Innue, de lui rendre hommage. Pour cela, il faut continuer de protéger le nitassinan car elle est notre maison, notre pharmacie, notre épicerie, notre école et notre guérison.

 

Anne-Marie Bouchard vit et travaille à Québec. Elle réalise des films et vidéos depuis 1999 et crée des installations depuis 2001. Ses réalisations s’inscrivent dans un cinéma expérimental, d’art et d’essai. Son cinéma est un art de perceptions, d’impressions, d’évocation : de poésie. Ses œuvres vidéographiques ont été présentées lors de nombreux festivals internationaux tels que: Aesthetica Short (UK), Athens Digital Arts Festival (Grèce), Experiments in Cinema, Wide Open Experimental Film Festival et Cinema on the Bayou (USA); Ultracinema (Mexique); Traverse Vidéo et Instants Vidéos numériques et poétiques, (France), Analogica et Ribalta Experimental Film festival (Italie), Sommets du cinéma d’animation, Festival du Nouveau Cinéma, Regard et Antimatter (Canada). Ses installations ont été présentées à la galerie de La Bande Vidéo, au Studio XX à Montréal, à WARC à Toronto, et in situ dans divers lieux à Québec.

 

Boris Dumesnil-Poulin vit et travaille à Chicoutimi. Il est détenteur d’une maîtrise en Studio Arts à l'Université Concordia, dans le profil Intermedia. Il développe dans ses projets un travail sur l'image filmique et de synthèse, la narration et la voix, fondé sur une recherche plastique, poétique et numérique reliant l'insondable, la téléportation et le non-humain. Il participe depuis 2009 à de nombreuses initiatives collectives qui questionnent les structures de l'art, jouent avec les codes en place et fabriquent de nouveaux possibles. De pair avec ses projets et activités artistiques, Boris œuvre comme travailleur culturel depuis longtemps, à cheval entre création et médiation, dans les milieux muséaux et institutionnels, les centres d'artistes et d'enseignement. Il offre à l'occasion des formations sur les nouveaux médias et le travail en collectif. Boris est agent de projet en développement culturel à la Ville de Saguenay.

bottom of page